dimanche 2 mai 2021

Nord et Sud- Elizabeth Gaskell

"I know you despise me, allow me to say, it is because you do not understand me". 



Auteur: Elizabeth Gaskell

Genre: Roman

Date de publication: 1855

Edition: Alma

Nombre de pages: 478

Synopsis: Ce roman raconte l'histoire d'une jeune fille, "Margaret" qui vit avec ses parents dans le Sud de Londres à "Helston", un paradis sur terre, une ville où tout est calme, où la nature est tout ce qu'il y a de plus beau, où la seule inquiétude réside dans le fait de savoir où se tiendra le prochain diner et en compagnie de qui. Cependant, tout va changer lorsque le père de Margaret, le clergé du village va faire face à des doutes concernant sa foi et va donc décider de se retirer à Milton, au Nord de Londres, un quartier industriel qui se divise en deux classes, la classe des maitres et la classe des ouvriers. Lors de cette transition dans la vie de Margaret, cette derniere va faire face à de nombreuses déceptions, de nombreux problèmes, et elle va faire face à une rencontre qui va chambouler sa vie, une rencontre avec Monsieur Thornton, l'élève de son père et un grand entrepreneur qui dirige une usine. Ce roman est un roman qui met en relief différentes problématiques surtout celle de la séparation entre la classe ouvrière et les patrons. Cette séparation est mise en scène dans ce livre grâce aux nombreuses manifestations qui ont lieu et qui ont cédé à la violence. En effet, ce qui fait aussi la particularité de ce roman c'est l'histoire d'amour qui va naitre entre Margaret, une jeune femme fière, qui s'affirme et qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense et Monsieur Thornton, un homme qui est tendre, juste, courageux et honnête. Cette histoire d'amour va prendre du temps à voir le jour, en effet, cette histoire va être univoque pendant longtemps jusqu'à ce que Margaret réalise la chance qu'elle a d'être aimée par un homme aussi accomplit que Monsieur Thornton. 

Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce roman. Je trouve que certes il y a des longueurs et le livre prend du temps à démarrer mais à la fin du roman on réalise que tout ces petits événements avaient un sens. 

Je trouve qu'Elizabeth Gaskell a très bien mis en scène les difficultés de l'époque industrielle mais aussi tous ses avantages. En effet, elle montre la séparation entre la classe ouvrière et les patrons et les révoltes qui ont eu lieu mais elle montre aussi le côté positif de cette révolution industrielle, notamment le fait qu'elle menait à des progrès dans tous les domaines, que la vie dans un quartier industriel poussait les gens dans leur retranchements, que le travail les aidait à être persévérants, à être ambitieux, à aller toujours plus loin. On remarque que cet aspect positif a notamment été positif pour Margaret, une jeune fille qui est arrivée à Milton n'ayant rien connut des atrocités de la vie et qui en ressort grandie. Grâce à sa nouvelle vie, elle a réussit à se prendre en charge, à s'affirmer, à savoir communiquer avec n'importe quelle catégorie de gens. Elle a réussit à combattre les situations les plus terribles et les plus injustes avec un sang froid implacable. 

Je trouve que les personnages dans ce roman sont très biens décrits et exploités. Margaret est mon coup de coeur, je trouve que Gaskell a fait d'elle une véritable héroïne. Bien que cette dernière vivait dans une époque où la femme n'avait pas son mot à dire, elle ne pouvait pas travailler ni explorer le monde. Grâce au personnage de Margaret, la femme prend un autre aspect, Margaret reflète l'image d'une femme forte qui s'assume et qui n'a pas peur de vivre dans un monde où c'est l'homme qui domine la femme. Pour elle la femme a le droit d'agir comme elle le souhaite, elle a le droit de refuser des demandes en mariage si elle n'est pas intéressée et elle ne se réduit pas à être une femme soumise, dépendante mais elle fait tout ce qui est en son devoir pour être elle même, pour aimer qui elle veut, pour aider qui elle veut, pour être amie avec qui elle veut. 

Un autre personnage qui a captivé mon attention est Monsieur Thornton, ce dernier, est un homme accomplit, un homme qui n'a pas peur de ses sentiments, qui est capable de déclarer sa flemme à une femme qui ne l'aime pas. Cet homme est un homme qui s'est construit par lui même, qui a combattu de nombreuses batailles pour arriver où il est. C'est un homme bon qui est tendre et altruiste, c'est un homme qui n'abandonne jamais ses objectifs et va jusqu'à au bout des choses. En effet, ce qui m'a marqué dans ce roman c'est le fait que ce dernier n'a jamais cessé d'aimer Maragret meme si cette derniere ne l'aimait pas, il n'a pas abandonné et à chaque fois qu'il se faisait rejeté d'elle, il ravalait sa fierté et continuait à agir avec elle de la meilleure des façons, avec altruisme, avec générosité, avec tendresse. 

Je conseille à toutes les personnes qui aiment ce genre d'histoires, des histoires d'amour dans un cadre réaliste, dans une ville bruyante ne laissant pas place à l'éclosion d'une histoire mais qui emmène chaque individu à réfléchir à sa place dans la société et à son but dans la vie. Ce roman est très bien écrit et est très subtil. J'ai trouvé ce livre très agréable et très enrichissant, j'ai appris plein de choses sur l'époque de la révolution industrielle et j'ai trouvé que quoique ce livre traite de sujets clichés, il est quand même original parce qu'il décrit la réalité telle qu'elle sans rien rajouter comme artifices ou élément de fiction. 

"Margaret was not a ready lover, but where she loved she loved passionately, and with no small degree of jealousy". 

"I wanted to see the place where Margaret grew to what she is, even at the worst time of all, when I had no hope of ever calling her mine".

"Thinking has, many a time made me sad, darling, but doing never did in all my life... My precept is, "Do something, my sister, do good if you can, but, at any rate, do something". 

Fun FACTS: 

  • Elizabeth Gaskell était la seule survivante dans sa famille. 

  • Charles Dickens était fan de Gaskell, il l'appelait "Ma chère Scheherazade". 

  • Elizabeth Gaskell était très amie avec Charlotte Bronte, elle lui a meme écrit sa biographie "La vie de Charlotte Bronte". 

  • Elle a acheté une maison sans la connaissance de son mari pour séjourner las bas loin de la pollution de Manchester, une ville industrielle. 

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ce livre, mais il semble sympa. En plus, j'aime bien la couverture :)

    RépondreSupprimer
  2. Joli avis pour un roman dont je garde un très bon souvenir !

    RépondreSupprimer
  3. Un livre que j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
  4. C'est le genre de classiques que j'aimerais lire un jour, même si je vais rarement vers ce genre de romans, à part avec Jane Austen et les Brontë.

    RépondreSupprimer