mardi 13 avril 2021

Othello- Shakespeare

"Reputation is an idle and most false imposition , oft got without merit, and lost without deserving".

Auteur: Shakespeare

Genre: Pièce de théâtre

Edition: York classics

Date de publication: 1604

Nombre de pages: 250

Synopsis: Cette pièce de théâtre se déroule à Venise et à Chypre. Elle raconte l histoire d un général africain "Othello"dans l'armée vénitienne qui se fait piéger par Iago, un officier au service d'Othello, incarnation brut du mal et prêt à tout pour détruire son maitre qui lui fait croire que sa femme, Desdemona le trompe avec Cassio, le lieutenant d'Othello. Cette pièce de théâtre est une véritable tragédie qui met en scène de façon très réaliste la jalousie maladive et le pouvoir de la manipulation et des mots. Cette pièce est innovante parce que le personnage principal, Othello est noir de peau ce qui étais très rare dans les pièces de théâtre de l'époque. 

Mon avis:

J'ai beaucoup aimé cette pièce de théâtre. Encore une fois Shakespeare nous livre une tragédie digne de ce nom qui met en scène une idée très importante et présente dans la vie de tous les jours traversant toutes les époques: lorsqu'une personne est manipulée et aveuglée par la passion. 

Tout débute lorsqu'Othello nomme son fidèle ami Cassio, lieutenant à la place de Iago. À partir de ce moment, Iago va nourrir un désir de vengeance infini envers Othello. Il conçoit ainsi un plan trompant l'ensemble de son entourage , il fait croire à Othello que sa femme le trompe avec Cassio, à Roderigo qu'il pourra récupérer la femme du More de laquelle il est amoureux, de sa femme en la faisant participer inconsciemment à ses tromperies, tout cela dans une hypocrisie indéfinissable. 

On remarque que cette tragédie fait apparaître deux sentiments principaux, un sentiment de pitié vis à vis d'Othello qui subit cette terrible manipulation mais aussi une terreur vis à vis de la violence que peut provoquer une telle passion. 

Ce n'est pas l'élévation d'un grand destin qui au moment crucial donne sa puissance tragique à Othello, elle vient plutôt de la densité des êtres. 

Othello est un personnage innovateur étant donné qu'il est noir de peau. À travers cette pièce, Shakespeare met en relief le racisme. Il montre en effet à plusieurs moments de la pièce que ce dernier est rejeté à cause de la couleur de sa peu, qu'il fait face à des préjugés. Même si ce dernier s'est converti au catholicisme et s'est marié à une femme blanche, cela ne suffit pas à l'intégrer dans la société. Il est seulement toléré pour son utilité et sa férocité au combat. 

Ce qui est intéressant dans cette pièce c'est le personnage de Iago. Ce dernier tire si bien les ficelles de trahison, il manipule si bien les personnages que seul le spectateur prend conscience de l'ampleur de son plan. "I follow him to serve my turn upon him. We cannot all be masters, nor all masters cannot be truly followed".

Les femmes dans cette pièce ne sont que des objets. En effet, Desdemona sert à intégrer Othello dans la société. Cassio lui l'utilise pour récupérer sa place de lieutenant auprès d'Othello. J'ai trouvé que même si Desdemona est manipulé dans cette pièce, Emilia a une certaine force et est un personnage féministe précurseur notamment avec sa tirade "But I do Think it is their husbands faults if wives do fall. Say that they slack their duties and pour our treasures into foreign laps. or else break out in peevish jealousies. Throwing restraint upon us, or say They strike us, or scant our former having in despite. Why, we have galls, and though we have some grace, yet have we some revenge. Let husbands know their wives have sense like them, they see, and smell, and have their palates both sweet and sour, as husbands have. What is it that they do when they change us for others? Is it sport? I think it is. And doth affection breed it? I think it doth. Isn't frailty that thrus errs? It is so too. And have not we affections? Desires for sport, and frailty, as men have? Then let them use us well, else let them know, the ills we do, their ills instruct us so".

"For she had eyes and she and chose me". 

"Men in rage strike those that wish them best". 

"She loved me for the dangers I have passed and I loved her that she did pity them". 

"Our bodies are our gardens to the which our wills are gardeners". 

FUN FACTS: 

  • Othello fait partie des pièces de Shakespeare les plus lues et les plus représentées au theatre, au cinéma et dans la littérature. 

  • Lors d'une des représentations de cette pièce, un spectateur a sauté sur scène pour défendre Desdemona d' Othello lors d'une des scènes de violence.

  • "Othello" veut dire richesse. 

  • Cette pièce a été adapté au cinéma pour la première fois en 1909 par Ugo Falena. 

  • Cette pièce a été adapté 20 fois au cinema. 





mercredi 7 avril 2021

The sun also rises- Ernest Hemingway

 "I can't stand it to think my life is going so fast and I'm not really living it".

Auteur: Ernest Hemingway

Genre: Roman

Edition: Scribner 

Date de publication: 1926

Nombre de pages: 250

Synopsis:  Ce roman parle de l'histoire de Jake Barnes et de Lady Brett Ashley, deux personnages qui vivent au 20ème siècle, le siècle maudit. Ces derniers vont faire fasse tout le long du roman à des désillusions, à des échecs amoureux, à des déceptions. En effet, Jake Barnes est un American qui vit à Paris et qui ne cesse de voyager un peu partout en Europe, ce dernier pense que grâce aux voyages il peut s échapper de la réalité, la triste réalité de sa vie plate, sans but. Lady Brett Ashley quant à elle fait face à une éternelle insatisfaction sentimentale, elle ne peut s'empêcher de passer d'un homme à un autre et de le quitter pour une petite chose, c'est une éternelle insatisfaite et c'est pour cela qu'elle restera toute sa vie solitaire dans une attente de bonheur qui n'arrivera jamais. Ces évènements se déroulent à Paris au début puis continuent à se mettre en place en Espagne, pendant la semaine de la fête, lors des combats de taureaux, une semaine qui est une réelle échappatoire à leur vie maussade et triste, une semaine qui ne laisse pas place au doute mais à l'émerveillement et au bonheur. 

Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce roman. C'est le premier livre que je lis d'Ernest Hemingway et j'ai vraiment été impressionnée par son style d'écriture, c'est une écriture simple mais fluide qui va droit au but, en effet, il sait où mettre de jolies phrases et où ne pas en mettre. Il ne cherche pas à faire de ce roman une oeuvre d'art mais il cherche à mettre en oeuvre une histoire qui peut toucher des gens.

Ce que j'ai aimé dans ce roman c'est que l'histoire est assez atypique, je n'ai jamais lu auparavant un roman qui parlait uniquement de voyages entre une bande d'amis, ou bien de combats de taureaux. Je trouve que ce roman porte en lui une vague de douceur et de bonheur. Je trouve qu'il est un appel au voyage mais aussi à la quête de soi. En effet, au début du roman on assiste à une discussion entre Jake Barnes et son ami sur le fait de vivre sans réellement vivre, d'être un spectateur de sa propre vie et de chercher tout le temps quelque chose pour se sentir mieux et de passer finalement à côté d'opportunités et du bonheur. 

J'ai aimé le rappel qu'a fais l'auteur au siècle maudit, le 20ème siècle, un siècle de guerres incessantes et de malêtre profond. En effet, les auteurs à l'époque ne savaient pas où aller, ils ne savaient pas qui ils étaient,  ce qu'ils recherchaient, ils étaient perdus et Ernest Hemingway décrit très bien ce malêtre à travers cette chaine continuelle de voyages, de recherches de l'aventure qui n'aboutit pas vraiment à grand chose. 

Le personnage de Lady Brett Ashley m'a attiré l'attention. Cette dernière est une éternelle insatisfaite. Elle cherche l'amour à chaque fois qu'elle va quelque part, à chaque fois qu'elle rencontre un homme, elle ne peut s'empêcher d'aller vers lui, de lui plaire, de l'aimer pour le quitter au bout d'une semaine. Elle est l'exemple parfait de la femme qui ne sait pas où elle va et ce qu'elle veut, de la femme qui désire sans désirer, qui aime sans aimer, qui aime l'aventure mais qui s'effondre à la moindre désillusion et qui aime passionnément jusqu'à se lasser et passer à autre chose. C'est une femme qui a pris goût à la quête amoureuse mais qui réalise finalement que cette quête n'aboutira jamais à quelque chose de sérieux. 

Je trouve que ce roman ne peut pas plaire à tout le monde, l'histoire n'est pas vraiment originale et les personnages ne sont pas vraiment complexes mais les personnes qui apprécient le fait d'aller au-delà de l'histoire, au-delà des personnages pour capturer l'idée essentielle de ce roman et ce qu'il dégage l'aimeront surement beaucoup. 

FUN FACTS:

  • Ce roman décrit la vie des expatriés américains et anglais, de la génération perdue qui voyageait sans cesse pour oublier la première guerre mondiale, en ne s'attardant pas sur les personnages et leur façon d'être et leur sentiments l'auteur a voulu montrer encore plus le vide qui existait dans leur vie. 

  • The Sun also rises est le premier roman écrit par Ernest Hemingway et il a reçu des critiques très controversées, certaines personnes ont beaucoup aimé ce roman et d'autres ont détesté mais tout le monde était d'accord pour dire que Hemingway avait un style d'écriture incroyable. 

  • Ce roman a permis a Hemingway d'être nommé comme un des plus grands auteurs du 20ème siècle, ce roman est considéré comme étant un chef d'oeuvre et un classique de la littérature américaine. 


vendredi 2 avril 2021

Persuasion-Jane Austen

"You pierce my soul. I am half agony, half hope. Tell me not that I am too late, that such precious feelings are gone for ever."

Genre: Roman

Edition: Complete and Unabridged classics 

Date de publication: 1818

Nombre de pages: 293

Synopsis: Ce livre raconte l'histoire d'une femme de 27 ans, Anne Eliot, qui a souffert en amour. En effet, elle était promise 8 ans auparavant au Capitaine Frederik Wentworth, malheureusement, sa famille était totalement contre cette union qui n'étais pas digne de sa situation. Cette dernière a été particulièrement influencée par sa confidente Lady Russell qui considérait que cette union était indigne, Elle a ainsi elle même rompu l'engagement. Cet acte lui a rongé le coeur pendant les 8 dernieres années, jusqu'au jour où Capitaine Wentwoth après 8 ans d'absence, revient dans la région, et retrouve Anne, mais ce dernier a changé et ne l'estime plus depuis qu'elle a été persuadé de rompre avec lui et qu'elle a refusé d'écouter son propre avis. La question que l'on se pose dans ce roman est: Anne et Wentworth finiront-ils ensemble? Ce roman est une deuxième chance, il nous permet de voir à quel point une décision peut impacter sur le futur et à quel point l'amour peut être fort pour traverser toutes les épreuves. 

Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce roman. Je trouve que contrairement à tout les autres livres de Jane Austen, ce livre apporte quelque chose de plus, quelque chose de plus réaliste. En effet, c'est la première fois dans un livre de Jane Austen qu'il y a une telle séparation entre un amour promis et refusé et un amour retrouvé après des années d'écarts. On fait face dans ce livre à la douleur que peux causer une mauvaise décision et aux conséquences qui en résultent. 

Ces conséquences terribles qui rongent le coeur et qui affectent le corps. Dans ce roman, Jane Austen nous montre une nouvelle facette de l'époque, la persuasion. En effet, cette dernière a intitulé ce roman comme tel pour nous montrer que dans la vie il ne faut pas céder à toutes les persuasions, il faut aussi se persuader soi même de ses propres décisions. C'est ce que Anne n'a pas pu faire mais qu'elle a réussit à faire à la fin du roman. 

Être persuadé par quelqu'un c'est ne pas être digne de soi même, ne pas avoir confiance en ce que l'on pense, en ce que l'on veut, en ce que l'on désire, et je trouve que le lecteur vis cette souffrance intérieur avec Anne et c'est pour cela que j'ai beaucoup aimé son personnage, je trouve qu'elle est très humaine et attachante, elle reconnait ses erreurs et elle arrive à changer tout le long du roman, elle évolue entre la Anne qui se laissait persuader et la Anne qui assume ses choix et ses convictions et qui ne se laisse pas faire. 

Ce que j'ai moins aimé dans ce roman c'est le personnage du Capitaine Wentworth qu'on n'apprend pas à connaitre. En effet, ce personnage est assez effacé et je trouve qu'il manquait des dialogues entre Anne et lui dans ce roman. À aucun moment on a pu constater qu'il avais encore des sentiments pour elle, qu'à la fin. J'aurai préféré des discussions entre eux, des discussions qui montraient leur attachement passé, leur attachement présent, leurs doutes, leurs peines, leur désespoir, leur haine, leur colère. 

Il y a aussi beaucoup de féminisme dans ce roman, "Men have had every advantage of us in telling their own story. Education has been theirs un so much higher a degree, the pen has been in their hands. I will not allow books to prove anything". "All the privilege I claim for my own sex (it is not a very enviable one, you need not covet it), is that of loving longest, when existence or when hope is gone!". 

Je conseille à toutes les fans de Jane Austen de lire ce roman qui est vraiment une nouvelle approche de l'amour que nous donne Jane Austen, c'est une approche beaucoup plus réaliste et triste qui nous remmène à notre propre lâcheté par moments. 


“Dare not say that man forgets sooner than woman, that his love has an earlier death.” 

“Now they were as strangers; worse than strangers, for they could never become acquainted.” 

“A man does not recover from such devotion of the heart to such a woman! He ought not; he does not.” 

“My idea of good company...is the company of clever, well-informed people, who have a great deal of conversation; that is what I call good company.' 

'You are mistaken,' said he gently, 'that is not good company, that is the best.” 

FUN FACTS: 

  • Persuasion a été adapté au cinéma en 2007 par Adrian Shergold.